L'alopécie des robes diluées

Apres de nombreuses interrogations concernant ‘’l’alopécie des robes diluées’’ voici un petit complément d’information.

Pour rappel l’alopécie des robes diluées est une anomalie génétique du revêtement cutané (peau et poils) qui touche un chien ayant une robe de couleur diluée, bleu, beige ou sable. Cependant elle reste sous-diagnostiquée (souvent confondue avec la démodécie) et mal connue aussi bien des vétérinaires que des éleveurs.
 
Avant toute chose, mémorisez bien que l’alopécie des robes diluées n’est en aucun cas une fatalité, un chien a robe diluée n’est pas forcément porteur du gène défectueux et ne sera par conséquent pas atteint.

 


 

En 2011 j’ai rencontré le Dr Bernard Denis, professeur a l’école vétérinaire de Nantes et président de La Société d'ethnozootechnie, avec qui il a été possible d’aborder le thème de ‘’l’alopécie des robes diluées’’ et d’échanger différentes informations.

L’Altdeucher Schaferhund étant en pleine expansion il est important d’informer le plus de personnes possibles aux différents problèmes qui pourraient être rencontrés, afin de ne pas reproduire les erreurs passé dans d’autres races.

Voici un extrait de correspondance:

Suite à notre rencontre j’aimerais en savoir plus sur l’alopécie des robes diluées.
Bien que j’en ai déjà entendue parler sous différents angles et vue des cas concrets, j’aimerais plus de précisions.
J’ai déjà rencontré des animaux atteints d’alopécie tel que le l’American Staffordshire Terrier, le Staffordshire Bull Terrier, le Terre Neuve, le Caniche….
Et d’autres non atteins a robes diluées tel que le Bouledogue Français, le Whippet, le Bichon Havanais, le Staffordshire Bull Terrier….
Je peux donc constater que cette affection ne touche pas une race plus qu’une autre et qu’il n’y a pas de fatalité à la dilution.
Pourriez-vous m’en dire plus ?
En ce qui concerne le Berger Ancien Type pensez vous qu’il puisse être touché par l’alopécie des robes diluées pour les couleurs concernées ?

Pr Bernard DENIS :

Tout d'abord, je suis allé voir les couleurs du Berger allemand ancien type et suis vraiment surpris de leur diversité. Je n'aurais jamais cru qu'elles aient pu exister en cette race.
En quelques mots :
- oui, les robes diluées font l'objet d'une méfiance de la part des scientifiques dans le monde entier. C'est surtout le Dobermann et le Pinscher de robes "bleu marqué de fauve" et "beige marqué de fauve" qui sont à l'origine de cette sensibilisation. Il faut croire que beaucoup de chiens porteurs de ces robes étaient atteints car elles ont fini par être retirées du standard ;
- comme vous le remarquez, toutes les races où il existe des robes diluées ne sont pas à ma connaissance atteintes. A celles que vous indiquez, j'ajouterai le Dogue allemand bleu (pour autant que je sache). De surcroît, au sein d'une race concernée, les animaux dilués n'expriment pas forcément tous l'alopécie ;
- l'alopécie peut également, parfois, concerner des robes non diluées, ce qui suggère un rapprochement avec la dysplasie folliculaire des poils noirs et complique évidemment les choses.
Je vous signale qu'il y a actuellement une polémique au sein du club du Berger belge au sujet de Malinois "fauve charbonné et masqué de bleu". Je ne sais pas s'ils ont déjà l'alopécie ou s'ils la craignent. Essayez de vous renseigner. Je suis incapable de vous dire s'il y a des risques pour votre race mais la méfiance est de rigueur.

 


 

L’alopécie des robes diluées, qu’es que c’est ?

 

L’alopécie des robes diluées est une génodermatose, une maladie cutanée.

l'alopécie se caractérise par une chute de poils progressive des zones de couleurs diluées (couleurs bleu, beige, sable, isabelle…)

On l'appelle aussi: Alopécie des Couleurs Diluées, Alopécie des Mutants de Couleur, Syndrome du Doberman Bleu, Dysplasie Folliculaire des Poils Noirs...

 
Les races prédisposées sont les : Dobermann, Yorkshire Terrier, Braque de Weimar, Pinscher nain, Dogue Allemand, Whippet, Greyhound, Saluki, Chow-Chow, Teckel à poil ras/dur, Silky Terrier, Boston Terrier, Terre Neuve, Bouvier Bernois, Epagneul Papillon Français, Beauceron, Bleu de Gascogne, Shetland, Schipperke, Chihuahua, Caniche, Beagle, Setter Irlandais…

 
Elle est encore sous diagnostiquée, et tous les chiens de couleurs diluées ne sont pas affectés, ce qui laisse supposer la présence d'un gène défectueux.
 
Dans le cas d'un chien touché par l'alopécie:
 
La maladie est génétique, donc le chien qui est atteint a la maladie « écrite » dans ses gènes, la déclarera tôt ou tard, on ne peut rien y faire.
Les chiots sont normaux à la naissance. Les premiers symptômes apparaissent  généralement entre l’âge de 3 à 24 mois, même si des individus ont déclarés la maladie jusqu'à plusieurs années après (10 ans). Le chien présente initialement une chute partielle des poils de couleur diluée, au début elle est surtout localisée  sur le tronc, d’abord la crête dorsale, puis les flancs, voir aussi sur le ventre, l’intérieur des membres. Le poil est sec et terne, de mauvaise qualité et cassant. A la fin de son évolution, l’alopécie atteint tout le corps sauf sur les zones non diluées qui ne sont pas touchées. 
 
Aucune amélioration n’est notée, l’alopécie étant de plus en plus marquée. Cela peut conduire à la formation de comédons, furonculose ou une pyodermite (Maladie cutanée purulente, les pyodermites peuvent être aiguës ou chroniques, locales ou diffuses, elles peuvent aussi être contagieuses) qui se rend responsable de prurit(sensations entrainant l’envie de se gratter).
 
Les animaux sont par ailleurs en parfait état de santé : les bilans sanguins (numération formule sanguine, bilans biochimique et hormonaux) ne montrant aucune anomalie, de même que les recherches d’ectoparasites sont négatives.
 

 
Le diagnostic de cette maladie est axé en priorité sur un diagnostic différentiel afin d’éviter des désagréments inutiles au chien.
On fera les vérifications nécessaires pour éliminer :
-La démodécie (examen au microscope)
-Les dysendocrinies à expression cutanée (hypothyroïdie, syndrome de cushing etc.)
-Les dermatophytoses ou dermatophyties
-Les carences
-Les maladies auto-immunes
-Les causes traumatiques
 

Le pronostic vital du chien n’est pas mis en jeu ! Aucun chien ne mourra directement de cette maladie, c’est une maladie esthétique à proprement parler. Il suffit de soigner correctement les éventuelles surinfections qu’elle pourrait engendrer. Le chien peut avoir plus froid du fait qu’il perd sa barrière protectrice que représente les poils, mais il ne se rend pas compte qu’il est malade, cela n’influe pas sur son mental. 
 

C’est une affection incurable, le seul traitement possible est alors symptomatique. Il est basé sur l’utilisation de shampoings kératomodulateurs et émollients, l’administration de compléments alimentaires (zinc, vit E etc.)semble bénéfique en diminuant la séborrhée (Augmentation pathologique de la sécrétion de sébum) et l’alopécie.
Certains traitements expérimentaux pour d’autres alopécies agissant sur le poil peuvent êtres utilisés, comme l’injection d’hormone de mélatonine, ou de biotine etc. Ils permettraient une éventuelle repousse partielle ou totale du poil mais non définitive, et influerait donc sur le côté inesthétique de la maladie.
Eviter les brossages trop fréquents, l’exposition prolongée au soleil, traiter correctement et rapidement les éventuelles surinfections et donner une alimentation équilibrée de qualité.
 

La prévention est le seul moyen de voir cette maladie disparaitre.
Mais la recherche progresse peu dans cette maladie, car elle est complexe. A ce jour aucune étude n’est en cours. Une ancienne étude avait permis de mettre en évidence sur une lignée de chien un caractère de sa transmission autosomique récessif de l’affection chez le teckel, ce caractère ayant déjà été suspecté chez d’autres races sans être véritablement prouvé. Le locus responsable de la dilution de la couleur doit jouer un rôle dans l’apparition de celle-ci mais il doit exister un allèle supplémentaire, permettant d’expliquer que tous les animaux à robe diluée ne sont pas touchés,  qui n’a pas encore été déterminé, et que cette maladie affecte aussi les chiens de couleur autre que diluée. Les vétérinaires ayant étudié cette maladie sont d’accord néanmoins pour dire que cette maladie est apparue avec les robes de couleurs diluées et que les lignées principalement touchées ont des liens avec des chiens à couleur diluées ou porteur de cette dilution. Aucun test génétique n’existe donc pour nous aider à prévenir la maladie dans la race. (pour savoir si le chien est porteur sain, sain ou malade ; On sait que le chien est malade seulement quand arrivent les premiers symptômes.)
 
La prévention repose alors pour le moment sur une meilleure connaissance de cette maladie par l’information sur celle-ci que ce soit par les vétérinaires mais aussi par les éleveurs. Ainsi que sur la mise à l’écart de la reproduction des chiens à risques. Pour cela une totale transparence des propriétaires et des éleveurs sur les chiens malades doit être effective afin de rassembler les données et étudier les pedigrees.
Comme la maladie est Génétique il n’existe pas d’autres facteurs qui rentrent en compte sur lesquels ont pourrait éventuellement influer, cela n’a rien à voir avec l’alimentation etc.
L'allèle ''d,'' responsable de la dilution, doit jouer un rôle dans l’apparition de l’alopécie des robes diluées mais il doit exister un allèle supplémentaire, une mutation, permettant d’expliquer que tous les animaux à robe diluée ne sont pas touchés.
 

24 votes. Moyenne 3.92 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×